09/08/2008

Rencontre de sculptures monumentales 2008

Du 11 au 30 août 2008, la pierre bleue sera à l'honneur à Soignies. Durant cette période aura lieu une rencontre de sculptures monumentales en pierre bleue. Le principe est de réunir 6 artistes sculpteurs belges et étrangers (4 belges, un argentin et un bulgare) à Soignies, de mettre à la disposition de chacun un bloc de petit granit qu'ils travailleront du 11 au 14 dans les carrières (visite organisée par l'office du tourisme le 13 août de 10 à 14h). Ensuite ils continueront leur travail de sculpture du 15 au 30 août sur le parking de la Poste (accès par la Place Verte). Les oeuvres seront ensuite probablement exposées sur la Place Verte.

Plusieurs activités connexes à cette manifestation seront organisées pendant ce mois d'août: expositions, conférence, séances d'information sur les métiers de la pierre, spectacle, balades guidées thématiques, visites guidées de carrières, « journées découverte » de la pierre pour tous et aussi spécialement pour les enfants, initiation à la sculpture pour enfants.

Programme complet sur cette page web. ( http://www.soignies.be/pdf/symposium08.pdf )

Renseignements :
Centre culturel de Soignies : 0032 (0)67 347 426
Office communal du Tourisme : 0032(0)67 347 376

Photo: Reconstitution d'une aire de travail d'un tailleur de pierre d'antan au centre de documentaion sur la pierre bleue (rue de la Régence)

Cayoteu

18/05/2007

Rue de Cognebeau - Les carrières du Hainaut

Hainaut_bureaux

Cette entreprise d’extraction de pierre bleue (dont on voit ici le monumental bâtiment des bureaux) a été créée en 1888. A la fin des années 1870, l’exploration scientifique du sous-sol régional par les géologues a permis de comprendre que la pierre bleue ne se cantonne pas à des poches seulement accessibles dans le fond des vallées, mais forme un immense affleurement potentiel qui traverse toute la province du Hainaut. La carrière a été implantée à un endroit où la couche d’argile recouvrant le banc de pierre bleue n’était pas trop épaisse. Le fait que l’extraction commence sur un terrain vierge a permis de lancer directement l’exploitation dans ce « Nouveau monde » de manière plus rationnelle et plus ambitieuse qu’à « l’Ancien Monde » (secteur de la Senne, autour du chemin Mlle Hanicq).

Donc, depuis 1879, on cherchait de la pierre bleue ailleurs que dans l‘Ancien Monde. L’ingénieur d’origine montoise Albert Dever en trouve dans le vallon du Calais. Le site est d’abord exploité par la société Albert Dever & Cie, à partir de 1885. Cette société créée en association avec des propriétaires des terrains et des investisseurs, connut rapidement des problèmes de manque de fonds financiers. Puis fut créée en 1888 la «Société anonyme des Carrières du Hainaut» sur base d’une relance, accompagnée d’un refinancement, de la société Dever. En 1905, la carrière fournit les pierres pour la construction de l’arcade monumentale du Cinquantenaire à Bruxelles. Actuellement, la carrière emploie près de 500 personnes.

Le site web des "Carrières du Hainaut" : www.carrieresduhainaut.com.

Le site web de la "Pierre Bleue Belge" (Ancien Monde, Clypot et bientôt tellier des prés) : www.pierrebleuebelge.be.

carriere du hainaut

Rue de Cognebeau - Ancienne carrière Rombaud

Cette carrière, maintenant abandonnée et inondée, a toute une histoire. Elle s’appela d’abord carrière Huet (depuis 1880). Puis, de nouveaux actionnaires, associés avec Fayt & Cie, créèrent la «Société anonyme des carrières du Nouveau Monde à Soignies», active de 1896 à sa dissolution en 1908. Plus tard, la société sera réactivée sous le nom de carrière Rombaux.

Ancienne carrière Rombaud

18/11/2006

Neufvilles - Carrières du Clypot

Au nord-est de Neufvilles s’étend la carrière de pierre bleue du Clypot, qui fait depuis 2003 partie du groupe « La Pierre Bleue Belge ». On voit bien l’inclinaison des bancs de petit granit par rapport à l’horizontale (17% de descente vers le sud). Les pierres ayant servi à la restauration de la place du beffroi de Tournai sortent de cette carrière. 140 personnes travaillent ici sur une surface de 80 ha. La carrière produit 35600 mètres cube de blocs équarris par an.

Neufvilles clypot

Neufvilles - Carrières du Clypot (entreposage)

Ici, on voit l’endroit où sont entreposées verticalement les tranches de pierre bleue qui sortent des scieries. On l’appelle "chantier des pierres sciées". Ces dalles seront ensuite découpées et recevront la finition voulue par le client.

Neufvilles clypot2

26/10/2006

Rue des Naastois - Carrière Gauthier-Wincqz

La carrière en activité. On voit nettement les bancs de pierre bleue et comment ils sont découpés en tranches pour en remonter de gros blocs à la surface à l’aide des ponts roulants. Cette carrière et celles des environs datent des années 1700 alors que la pierre bleue était déjà exploitée depuis plusieurs siècles à Ecaussines, Feluy, Arquennes et Maffle. La famille Wincqz vient d’ailleurs de Feluy. Il existait déjà un "hameau des carrières" vers 1775.
Le grand essor de l’entreprise dirigée à l’époque par Grégoire Wincqz et son fils Pierre-Joseph commença en 1841 avec la liaison de leurs carrières au réseau de chemin de fer, ce qui facilita énormément l’expédition des pierres. Le groupe familial comportait également une sucrerie. Après la mort de P.-J. Wincqz en 1877, cet essor continuera encore jusqu’à la première guerre mondiale.
Aujourd’hui la carrière Gauthier-Wincqz (Gauthier était un autre maître carrier sonégien) fait partie, avec la carrière du Clypot (à Neufvilles), du groupe "La Pierre Bleue Belge".

Carrière Wincqz_02

Rue Mlle Hanicq - Carrières Gauthier-Wincqz

Vue sur les ponts roulants et les camions de transport de cette carrière de pierre bleue. Cette exploitation fait partie des implantations "historiques" des carrières de pierre bleue en Hainaut. En effet, depuis des siècles et jusqu’à à la fin des années 1870, on n’exploitait que les bancs de pierre qui affleuraient à la surface du sol. Ensuite, les progrès de la géologie ont permis de localiser d’autres gisements, comme ce fut le cas sur le site des carrières du "nouveau monde". Dès lors, le quartier de Soignies-Carrières fut appelé "ancien monde".

Rue Mlle Hanicq - Carrières