19/01/2008

Groupes folkloriques

Des fanfares, des gilles, des grenadiers de la Garde Impériale de Soignies et d’autres groupes folkloriques parfois accompagnés de chars, ainsi que les géants Dudule et Joséphine accompagnés de leur fille Charlotte, composent le cortège qui accompagne Mononk vers sa destination. De nouveaux groupes apparaissent au fil du temps, comme ces Arlequins de Soignies, qui ont participé pour la première fois à la Simpelourd cette année. On les voit ici en sortie avec leur fanfare dans la rue de Mons le lendemain du cortège, le dimanche 21 octobre 2007. Rendez-vous à la prochaine Simpelourd !

Arlequins de Soignies

14/10/2007

Promenade à Steenkerque

Steenkerque est un petit village authentique de la commune de Braine-le-Comte, situé sur le cours de la Senne. On y arrive depuis Soignies en empruntant la N55 vers Enghien, qu'on quitte après 5 km pour suivre vers la droite le panneau « Steenkerque ».
Au sommet du village se dresse le clocher de l'église Saint-Martin (XIIè-XVIè s.), récemment restaurée et où l'on a découvert un impressionnant chœur roman qui pourrait avoir été mis en place entre 1125 et 1150. On voit ici une partie de jeu de balle qui se dispute sur la place du village.

Steenkerque_jeu de balle

Steenkerque - Maison en schiste

Notre promenade commence et se termine près de l'église. Elle durera une heure à peu près. Il faut emprunter la rue du Bucq (direction Rebecq). C'est ici qu'on peut admirer cette façade de schiste. Le reste du parcours est simple : il suffit de toujours tourner à droite (sans prendre les rues et chemins indiqués comme cul-de-sac, bien sûr).

Steenkerque_maison schiste

Steenkerque - Paysage vallonné

La route monte alors sur une colline d'où on profite, vers la droite, d'une vue superbe sur les vallonnements de la campagne de Braine-le-Comte. On peut voir au loin la crête du bois de la Houssière.

Steenkerque_collines

Steenkerque - Moulin du Pont-Tordoir

A un carrefour, on prend à droite la rue des prés qui descend retrouver la Senne. Un imposant moulin à eau nous y attend. Ensuite, on arrive à la rue du pont tordoir, qu'on prend aussi vers la droite.

Steenkerque_moulin

Steenkerque - la bataille

De cette rue, on a une belle vue sur le village. On y arrive en prenant une dernière fois à droite, la rue d'Enghien, pour remonter vers l'église. On en profitera pour admirer l'architecture et le calme de ce charmant village. Qui n'a pas toujours été aussi tranquille puisqu'une grande bataille s'est déroulée à proximité le dimanche 3 aôut 1692. Ce jour là vit l’armée de la Ligue d’Augsbourg, constituée de soldats venant de tous les coins d’Europe (Espagne, Etats allemands, Angleterre et Provinces-Unies), forte de 50.000 hommes et commandée par Guillaume III, attaquer à Steenkerque l’armée française de Louis XIV, de même effectif et commandée par le maréchal de Luxembourg. Ce combat, dit Bataille de Steenkerque, fera 6.000 morts et 8.000 blessés. Son retentissement est tel, à cause – entre autres – du nombre de victimes, que Steenkerque, village hennuyer, a sa rue à Paris, que Couperin composa une sonate et que des monuments furent érigés un peu partout en l’honneur des lieutenants généraux et colonels alliés morts au combat.

Steenkerque_village

07/09/2007

Rue Félix Eloy - une parapette

Ces 8 et 9 septembre 2007 s'organiseront les journées du patrimoine dont le thème sera le « patrimoine militaire ». Dans ce cadre, les anciens remparts de Soignies seront mis en évidence durant ce week-end. Ces murailles en grès landenien et en pierre bleue ont été érigées au XVè siècle. Plusieurs tronçons subsistent dont le plus visible est celui qui longe la rue Neuve. A l'emplacement où se trouvaient certaines tours, ont étés construites plus tard de petites tourelles, appelées « parapettes ». Celle-ci se trouve au coin des rues Neuve et Félix Eloy et occupe la place de la tour des Messieurs (les chanoines), construite en 1442 et 1443.

Rue Felix Eloy - Parapette

04/09/2007

Place verte - Haut de la place

Une vue du haut de la place Verte et de la collégiale St-Vincent.

Place verte_640

Place verte - Petites Floralies 2007

Chaque année sur la Place verte sont installées de petites floralies avec des compositions créées par des élèves d'écoles d'horticulture (notamment ceux de l' E.E.P.S.I.S.) ou par des fleuristes et jardiniers-paysagistes.
Derrière, on aperçoit un bâtiment de La Poste et une partie de la maison communale.

Pl verte_Floralies 2007_02

Place verte - Renard

Le renard est prêt à sauter la barrière!
A l'arrière-plan, la maison communale et la statue de Simpelourd.

Pl verte_Floralies 2007_01

Place verte - Hibou

Ce hibou à l'air plus vrai que nature...

Pl verte_Floralies 2007_08

31/07/2007

Le Rail de Rebecq-Rognon

Cela fait déjà 30 ans que les passionnés du RRR permettent aux touristes et amateurs de trains de faire une ballade bucolique sur d’anciennes voies de chemin de fer entre la gare de Rebecq et celle de Rognon. C’est en effet à la Pentecôte 1977 que ce parcours a été inauguré. Le trajet suit le tracé de 2 anciennes lignes de chemin de fer différentes. On voyage dans de petits wagons avec des bancs de bois, tirés par des locos à vapeur ou diesel. Les rails sont ceux d’une ancienne voie de tram vicinal.
Pour quelques euros, de fin avril à fin septembre, vous pouvez faire un aller-retour de 7 kilomètres et demi le long de la Senne et dans la campagne. Pour plus de renseignements, voyez leur site internet.

RRR_02

16/07/2007

Rue des orphelins

Cette rue passait jadis sur un pont qui emjambait la Senne, qui est maintenant voûtée à Soignies. La rue porte ce nom car il y avait un orphelinat dans la rue.

On peut y voir cette belle maison de Maître de style Louis XVI. L'encadrement de pierre de la porte est décoré de symboles caractéristiques de ce style : ici la pointe de diamant, la guirlande et la rosace.

Rue des orphelins 5

Rue des orphelins - Maison avec avant-cour

On peut aussi y admirer cette maison remarquable pour son entrée avec fronton et grille en fer forgé, donnant sur une avant-cour fleurie. Sa construction doit remonter aux environs de 1775.

Rue des orphelins 4

29/06/2007

Place Verte - Sculptures en pierre bleue

En août 2006 s’est tenue à Soignies une biennale de sculpture sur pierre bleue. Les sculpteurs ont été invités à venir travailler dans la cour de l’école de la Régence.
Soignies est bien placée pour organiser une telle manifestation puisqu’elle est le centre européen de la pierre de taille. Ce bloc monolithique rappelle ceux qui sont extraits des carrières.

PierreBleue_01

Sculptures 2

Cette œuvre élancée de J. Bonte présente des contrastes saisissants entre les surfaces claires taillées au burin et les surfaces foncées, parfaitement polies. L’artiste l’a appelée « Advenar ».
Il était prévu que ces œuvres restent exposées sur la Place pendant une année. Elles ont donc été déménagées en différents lieus de Soignies.

PierreBleue_02

Sculptures 3

Celle-ci se trouve sur la partie piétonne de la Place Verte, en face de la maison communale.

PierreBleue_03

Sculptures 4

Cette statue d’oiseau en pierre bleue bouchardée trône à côté de la Poste.

PierreBleue_04

26/06/2007

Sculptures en pierre bleue 5

Ces deux œuvres se trouvent dans le petit square derrière la maison communale. Sur celle de droite est gravée cette inscription : « Seuls quelques-uns osent dire leur part maudite » .

PierreBleue_05

Place Verte - Façade en pierre bleue

Cette maison dont la façade est entièrement parée de pierre bleue porte le millésime 1763.

Pl_verte_maisonPierre