03/03/2009

Place Verte - Maison communale

La maison communale et la statue-fontaine de Simpelourd.

maison communale 3

27/01/2009

Pass de Frameries - le quartier silo

Le Pass est une exposition interactive sur les sciences. Il est installé dans les bâtiments d'un ancien charbonnage à Frameries, près de Mons. Les affiches géantes placardées sur le "quartier silo" annoncent les expos visitables. Toutes les infos sur le site du PASS.

PASS 3

Pass de Frameries - le chassis à molette

En dessous de la tour du Chassis à molette, le bâtiment de briques sur pilotis s'appellait la "recette aérienne". Il y avait dedans un système automatique de réception du charbon qui arrivait de l'ascenseur dans des wagonnets. C'est maintenant le "belvédère" du PASS.

PASS 2

Pass de Frameries - le terril

Vue d'une partie des bâtiments du PASS et de la plaine de jeux. Derrière se dresse le terril, que vous pourrez gravir par un chemin.

PASS 1

28/12/2008

Bonne année 2009 !

C'est avec ces photos du marché de noël de Soignies que je vous adresse mes meilleurs voeux pour l'année 2009 !

marché de noël 2






























Le marché s'est tenu le week-end du 20 décembre 2008 sur la Place Verte, et non pas sur la Place du Millénaire comme les années précédentes.

marché de noël

La "maison espagnole" depuis la ruelle Scaffart

La ruelle Scaffart est une petite voirie qui relie la rue du Lombard à la rue Léon Hachez. Elle comporte un escalier. Elle donne vue sur l'arrière de la magnifique maison « espagnole » avec sa tourelle abritant la cage d'escaliers.

Espagnole-détail3

16/10/2008

Grand-Place de Mons

Vue sur l'hôtel de ville de style gothique, construit entre 1458 et 1477.
Plus loin, à droite, la façade néo-classique blanche du théâtre royal de Mons, avec son fronton sculpté, ses colonnes et ses portes en fontes, qui date de 1843.

Grand-Place Mons_1

Beffroi de Mons

Ce beffroi de 87 m de hauteur, datant du XVII ème S. a bénéficié d'une rénovation extérieure récemment. Malheureusement il est inaccessible jusqu'en 2009 pour cause de rénovation intérieure. Classé patrimoine mondial par l'UNESCO, c'est le seul beffroi de style baroque existant en Belgique.

Beffroi de Mons

Maison montoise

A proximité du beffroi et de la Grand'place, on peut voir de très belles maisons anciennes comme celle-ci.

Maison Mons

29/09/2008

Statue de Simpelourd

Les gouttes d'eau jaillissant de cette fontaine symbolisent les carabibis que va bientôt lancer Mononk à la foule en octobre...

Simpelourd eau

Rue de la Régence - La collégiale depuis le centre culturel

Vue de la collégiale Saint-Vincent et de sa tour occidentale depuis l'étage du centre d'information de la pierre bleue et du verre.

collégiale depuis CCult

09/08/2008

Rencontre de sculptures monumentales 2008

Du 11 au 30 août 2008, la pierre bleue sera à l'honneur à Soignies. Durant cette période aura lieu une rencontre de sculptures monumentales en pierre bleue. Le principe est de réunir 6 artistes sculpteurs belges et étrangers (4 belges, un argentin et un bulgare) à Soignies, de mettre à la disposition de chacun un bloc de petit granit qu'ils travailleront du 11 au 14 dans les carrières (visite organisée par l'office du tourisme le 13 août de 10 à 14h). Ensuite ils continueront leur travail de sculpture du 15 au 30 août sur le parking de la Poste (accès par la Place Verte). Les oeuvres seront ensuite probablement exposées sur la Place Verte.

Plusieurs activités connexes à cette manifestation seront organisées pendant ce mois d'août: expositions, conférence, séances d'information sur les métiers de la pierre, spectacle, balades guidées thématiques, visites guidées de carrières, « journées découverte » de la pierre pour tous et aussi spécialement pour les enfants, initiation à la sculpture pour enfants.

Programme complet sur cette page web. ( http://www.soignies.be/pdf/symposium08.pdf )

Renseignements :
Centre culturel de Soignies : 0032 (0)67 347 426
Office communal du Tourisme : 0032(0)67 347 376

Photo: Reconstitution d'une aire de travail d'un tailleur de pierre d'antan au centre de documentaion sur la pierre bleue (rue de la Régence)

Cayoteu

09/06/2008

Rue Fernand Vinet - La Maison du Peuple

Cette maison du Peuple a été inaugurée le 8 mai 1898 par la coopérative ouvrière "La Concorde", très active au tournant des 19ème et 20ème siècles à Soignies. L'architecte a utilisé la situation du bâtiment (sur un coin d'un carrefour qui est un point de passage important entre le centre et le quartier des Carrières) pour transformer cette Maison du Peuple en tribune imposante, avec sa double façade et sa grande entrée placée sur une travée au coin de la rue et surmontée d'un balcon. Le bâtiment est imposant dans sa verticalité également.
"La Concorde" gérait une coopérative de boulangerie, puis a vendu aussi du charbon et du grain, avant d'ouvrir une pharmacie. Ainsi qu'une école et une bibliothèque (qui existe toujours). Les activités culturelles étaient aussi représentées avec la Fanfare ouvrière de Soignies et la troupe de théâtre "les Républicains". Si le sujet vous intéresse, vous pouvez surfer sur www.soignies.com pour lire un historique assez complet de la coopérative.

La Maison du Peuple a été récemment revendue et est en train d'être transformée en bâtiment à appartements.

Maison du peuple

Rue G. Wincqz - Tunnel sous le chemin de fer

Ce double tunnel sous les voies de chemin de fer a toujours marqué symboliquement, comme celui de la rue Pierre-Joseph Wincqz, la frontière entre "Soignies-Centre" et "Soignies-Carrières".

Rue G Wincqz tunnel

Rue Grégoire Wincqz - maison ancienne

Cette maison ouvrière du quartier de "Soignies-Carrières" présente une architecture assez primitive. La symétrie des portes et fenêtres semble montrer qu'il s'agissait au départ de 2 habitations séparées. Le toit en double-pente à l'air d'avoir été ajouté par après (pour aménager le grenier en étage habitable ?)

Rue G Wincqz maison pierre

02/06/2008

Construction de la salle culturelle

Photos du chantier de la salle culturelle de Soignies prises le dimanche 27 avril, lors de la "journée chantiers ouverts". Ca commence à prendre forme...
Si vous voulez voir d'autres photos de l'évolution du chantier, cliquez sur ce lien vers la page qui y est consacrée sur le site du Centre Culturel de Soignies.

chantier1






























chantier2

01/05/2008

Vues aériennes

J'ai par hasard découvert le site d'une société spécialisée en prises de vues aériennes, GLOBALVIEW. Si vous allez sur leur site, en cliquant sur «Recherche avancée » dans le menu « Photothèque », vous pourrez chercher des photos aériennes par thèmes, ou par ville en tapant le nom ou le code postal.
Voici le lien vers les albums consacrés à Soignies.

A propos de liens, j'ai décidé de revoir ma liste de liens en la scindant en une liste consacrée aux sites « sonégiens » et une deuxième pour les sites de la région et du Hainaut.

A_14228

30/03/2008

Chasse aux oeufs de Pâques 2008

C'était la dixième édition, ce dimanche de Pâques, de la chasse aux oeufs de Soignies, organisée par Sports Culture Loisirs asbl. Le temps a été très clément et ensoleillé ce jour-là pour permettre aux 802 enfants, accompagnés de 645 parents, de récolter les 25000 oeufs en chocolat dans le parc Paternoster ! Sur la première photo, vous pouvez voir la façade arrière du château Paternoster, récemment rénovée.

Plus de renseignements et des photos sur le blog de l'asbl (http://chasseauxoeufsdepaques.skynetblogs.be)
Encore plus de photos sur Photoscruise.be

ChasseAuxOeufs2008_1



















ChasseAuxOeufs2008_2

19/01/2008

Mononk Simpelourd

Mononk Simpelourd

























Simpelourd est le nom du personnage folklorique le plus célèbre de Soignies. Son origine remonterait au milieu du 18ème siècle. Il existe beaucoup de versions différentes quant à son origine (j'en ai déjà lu quatre !). Pour résumer les deux versions les plus connues, on peut dire que Simpelourd était un brave savetier (cordonnier) malmené par sa femme et qui aurait trouvé refuge dans l'alcool. Un jour qu'il était saoûl, il battit tant et tant sa femme que les voisins durent s'interposer en le traitant tantôt de simple, tantôt de lourd. La justice locale lui infligea alors la lourde peine d'être exposé 2 jours durant à l'une des «bowètes» de la place. L'autre version raconte qu'un Sonégien, trompé et abandonné par sa femme, voulut se venger de ses amis qui se moquaient de lui en le traitant de simple et lourd. Il les invita à dîner mais remplaça le plat de jambon par un «appétissant morceau de bois peint». Satisfait de la stupéfaction qu'affichaient ses invités, il les nargua en disant « Alors, qui c'est qui est simple, qui est ce qui est lourd ici ? ». Le Simple et lourd leur offrit alors un vrai rôti de jambon pour se faire pardonner mais les convives mangèrent sans beaucoup d'enthousiasme. Rancuniers, ils confectionnèrent après le repas une effigie du farceur qu'ils promenèrent à travers toute la ville, pour le punir. Ce cortège improvisé amusa beaucoup les habitants et serait à l'origine du cortège actuel.

Mais tout n'est pas si simple car l'exposition de l'effigie de Simpelourd à une fenêtre d'un café semble trouver son origine dans une « couyonade » (farce, blague) bien avérée. Initiée en 1754 par Adrien Hiernaux, elle consistait à pendre aux fenêtres des habitations des mannequins évoquant les fredaines ou les malheurs des habitants qui avaient défrayé la chronique au cours de l'année. On en améliora même le principe en y ajoutant le jeudi suivant la fusillade des mannequins, histoire de passer l'éponge sur les mésaventures des victimes.

Quelques liens pour en savoir plus sur cette sympathique tradition sonégienne que j'ai beaucoup de plaisir à vous présenter :

Sur soignies.com, vous trouverez aussi des précisions et des photos, ainsi que le texte de la chanson de Simpelourd (en wallon d'Sougni, bien sûr).

Le cortège de Simpelourd a aussi son propre blog !, avec des photos des festivités.

Beaucoup de photos aussi sur www.soignies-festif.net, qui propose des albums de photos d'évènements de la vie sonégienne (animations de noël, cortège et brûlage de Simpelourd, etc).

Cortège de Simpelourd

Le samedi qui précède le troisième dimanche d'octobre, c'est la fête à Mononk Simpelourd, incarné par un figurant qui reste le même pendant de longues années. La ducasse de Soignies (qui n'a donc rien à voir avec un carnaval) commence quand Simpelourd, habillé en bourgeois du 19è s. avec chapeau haut de forme, arrive en train à la gare de Soignies vers 19h. Il monte dans une voiture décapotable des années 30 et, précédé de groupes folkloriques divers, de fanfares, de chars et de majorettes, est conduit lentement à travers les rues de la Station et de Mons vers la Grand-Place puis la Place Verte. Pendant le trajet, assis sur la banquette arrière, il salue la foule et lui lance des poignées de carabibis (c'est un long bonbon en caramel dur, que vous pouvez acheter dans les patisseries sonégiennes. Pendant le cortège, ce sont en fait des bonbons plus classiques qui sont distribués).

Arrivé sur la Place Verte, il entre dans le café « Au coq wallon » et salue la foule depuis une fenêtre à l'étage. A ce moment il mange un quartier de « tarte à prônes » (tarte aux prunes). Il est ensuite remplacé par un mannequin qui restera exposé jusqu'au mardi suivant, où il sera à son tour remplacé par un rudimentaire mannequin de paille qui sera amené en cortège sur la Place du Millénaire où il sera brûlé en autodafé. En attendant, les badauds profitent de la kermesse qui se tient pendant tout le week-end sur les places Verte et Van Zeelandt.

Mannequin_Simpelourd