18/08/2010

Chaussée de Braine – Chapelle du marais Tilleriau

Cette jolie chapelle classée, mais qui mériterait une rénovation, se trouve à côté de lhôpital et face au cimetière. Elle date de 1618 et doit son nom aux tilleuls qui devaient se trouver à cet endroit. Son style extérieur montre une fantaisie baroque avec des influences du style Renaissance (surtout l'encadrement de la porte avec son fronton triangulaire et ses colonnes toscanes) alors que lintérieur, organisé comme un sanctuaire, est inspiré par le gothique et le Renaissance.

C'est à cette chapelle qu'est dit le panégyrique de Saint-Vincent lors du Grand Tour du lundi de Pentecôte.    

Chapelle du marais Tilleuriau.jpg

Chapelle du marais Tilleuriau 2.jpg

05/08/2010

Espace culturel Victor Jara

Ouverte au public depuis le 23 mai 2009, la salle culturelle de Soignies telle qu’elle a été décrite dans le dossier de presse de l’inauguration :

Un paysage surgi du sol

Le site d’implantation de l’espace est situé au cœur du centre historique de Soignies, à deux pas de la Collégiale, qui domine la ville et les campagnes alentour. La Senne, trace des origines historiques de la ville, est enfouie en bordure du site. Sa présence invisible, autant que la proximité de la collégiale dans sa massivité guerrière, ont invité les architectes à décliner le projet comme une topographie accompagnant ces éléments premiers. Le bâtiment est habillé de croûtes de pierre bleue brute de Soignies, et ses formes évoquent un étrange rocher surgi du sol, racontant le lien originel de la ville avec sa pierre.

 Espace Jara 1.jpg 

Le théâtre est dans la rue

La proposition déborde de son ambition première (la construction d’une salle culturelle à vocation polyvalente) pour prendre la mesure de son intégration dans ce contexte fortement typé.
Le projet présente, dans sa morphologie, les deux versants d’une dynamique culturelle: culture institutionnelle (la salle intérieure) et culture populaire (les déambulatoires et gradins extérieurs, qui pourront accueillir les fêtes de rue, Carnaval et autres manifestations, ou simplement les déambulations piétonnes).

Espace Jara 4.jpg

L'espace public comme matrice

Comme tapi sur la place Van Zeeland, le bâtiment est conçu en continuité avec l’espace public qui l’entoure, lequel s’immisce à l’intérieur par les multiples entrées disposées autour du bâtiment. Son emprise au sol est réduite afin de dégager une nouvelle place publique sur son flanc Est. Cette place apparaît comme un foyer extérieur. Elle s’inscrit naturellement dans le dessin des rues, ruelles et places héritées de l’époque médiévale. Les foyers intérieurs de la salle, entièrement vitrés, s’étirent le long des façades et transforment ce qui devait être une boîte fermée en lieu ouvert qui illumine la ville le soir venu. Espace Jara 2.jpg

Une petite grande salle

La salle, prise dans un écrin de lumière, renvoie l’obscurité propice au spectacle grâce à ses boiseries sombres, également correcteurs acoustiques. La surface scénique est étendue jusqu’à la moitié de la surface totale, permettant les spectacles de danse et de théâtre ambitieux. Les gradins télescopiques garantissent une souplesse d’utilisation de 400 places assises à 600 places debout suivant le type d’évènement. La galerie supérieure, haut perchée, de même que la courbe de visibilité des gradins, invite à une plongée dans l’espace de la scène.

Espace Jara 3.jpg

Lien : Page sur ce projet (mené à bien conjointement avec le bureau d'études Weinand) sur le site de L'Escaut.
 
Lien : Page consacrée à la salle et à Victor Jara dans le site web du centre culturel de Soignies.