14/10/2007

Promenade à Steenkerque

Steenkerque est un petit village authentique de la commune de Braine-le-Comte, situé sur le cours de la Senne. On y arrive depuis Soignies en empruntant la N55 vers Enghien, qu'on quitte après 5 km pour suivre vers la droite le panneau « Steenkerque ».
Au sommet du village se dresse le clocher de l'église Saint-Martin (XIIè-XVIè s.), récemment restaurée et où l'on a découvert un impressionnant chœur roman qui pourrait avoir été mis en place entre 1125 et 1150. On voit ici une partie de jeu de balle qui se dispute sur la place du village.

Steenkerque_jeu de balle

Steenkerque - Maison en schiste

Notre promenade commence et se termine près de l'église. Elle durera une heure à peu près. Il faut emprunter la rue du Bucq (direction Rebecq). C'est ici qu'on peut admirer cette façade de schiste. Le reste du parcours est simple : il suffit de toujours tourner à droite (sans prendre les rues et chemins indiqués comme cul-de-sac, bien sûr).

Steenkerque_maison schiste

Steenkerque - Paysage vallonné

La route monte alors sur une colline d'où on profite, vers la droite, d'une vue superbe sur les vallonnements de la campagne de Braine-le-Comte. On peut voir au loin la crête du bois de la Houssière.

Steenkerque_collines

Steenkerque - Moulin du Pont-Tordoir

A un carrefour, on prend à droite la rue des prés qui descend retrouver la Senne. Un imposant moulin à eau nous y attend. Ensuite, on arrive à la rue du pont tordoir, qu'on prend aussi vers la droite.

Steenkerque_moulin

Steenkerque - la bataille

De cette rue, on a une belle vue sur le village. On y arrive en prenant une dernière fois à droite, la rue d'Enghien, pour remonter vers l'église. On en profitera pour admirer l'architecture et le calme de ce charmant village. Qui n'a pas toujours été aussi tranquille puisqu'une grande bataille s'est déroulée à proximité le dimanche 3 aôut 1692. Ce jour là vit l’armée de la Ligue d’Augsbourg, constituée de soldats venant de tous les coins d’Europe (Espagne, Etats allemands, Angleterre et Provinces-Unies), forte de 50.000 hommes et commandée par Guillaume III, attaquer à Steenkerque l’armée française de Louis XIV, de même effectif et commandée par le maréchal de Luxembourg. Ce combat, dit Bataille de Steenkerque, fera 6.000 morts et 8.000 blessés. Son retentissement est tel, à cause – entre autres – du nombre de victimes, que Steenkerque, village hennuyer, a sa rue à Paris, que Couperin composa une sonate et que des monuments furent érigés un peu partout en l’honneur des lieutenants généraux et colonels alliés morts au combat.

Steenkerque_village