18/05/2007

Rue de Cognebeau - Les carrières du Hainaut

Hainaut_bureaux

Cette entreprise d’extraction de pierre bleue (dont on voit ici le monumental bâtiment des bureaux) a été créée en 1888. A la fin des années 1870, l’exploration scientifique du sous-sol régional par les géologues a permis de comprendre que la pierre bleue ne se cantonne pas à des poches seulement accessibles dans le fond des vallées, mais forme un immense affleurement potentiel qui traverse toute la province du Hainaut. La carrière a été implantée à un endroit où la couche d’argile recouvrant le banc de pierre bleue n’était pas trop épaisse. Le fait que l’extraction commence sur un terrain vierge a permis de lancer directement l’exploitation dans ce « Nouveau monde » de manière plus rationnelle et plus ambitieuse qu’à « l’Ancien Monde » (secteur de la Senne, autour du chemin Mlle Hanicq).

Donc, depuis 1879, on cherchait de la pierre bleue ailleurs que dans l‘Ancien Monde. L’ingénieur d’origine montoise Albert Dever en trouve dans le vallon du Calais. Le site est d’abord exploité par la société Albert Dever & Cie, à partir de 1885. Cette société créée en association avec des propriétaires des terrains et des investisseurs, connut rapidement des problèmes de manque de fonds financiers. Puis fut créée en 1888 la «Société anonyme des Carrières du Hainaut» sur base d’une relance, accompagnée d’un refinancement, de la société Dever. En 1905, la carrière fournit les pierres pour la construction de l’arcade monumentale du Cinquantenaire à Bruxelles. Actuellement, la carrière emploie près de 500 personnes.

Le site web des "Carrières du Hainaut" : www.carrieresduhainaut.com.

Le site web de la "Pierre Bleue Belge" (Ancien Monde, Clypot et bientôt tellier des prés) : www.pierrebleuebelge.be.

carriere du hainaut

Rue de Cognebeau - Ancienne carrière Rombaud

Cette carrière, maintenant abandonnée et inondée, a toute une histoire. Elle s’appela d’abord carrière Huet (depuis 1880). Puis, de nouveaux actionnaires, associés avec Fayt & Cie, créèrent la «Société anonyme des carrières du Nouveau Monde à Soignies», active de 1896 à sa dissolution en 1908. Plus tard, la société sera réactivée sous le nom de carrière Rombaux.

Ancienne carrière Rombaud

Quartier du Nouveau Monde

Ces nouvelles carrières amenèrent l’implantation de maisons d’habitation, d’abord le long du chemin du Tour Bras-de-fer, emprunté par les pèlerins du Tour Saint-Vincent chaque lundi de Pentecôte. Ensuite, un quartier se structure, essentiellement pendant la période allant de 1888 à la 1ère guerre mondiale, autour du carrefour où se rencontrent la rue de Cognebeau, la rue du Nouveau Monde (ancien sentier de Germes), la rue du Tour Petit-Château et la rue du Tour Bras-de-fer. Ce carrefour (dont on voit ici une vue partielle) est, avec ses commerces, le centre du quartier. Un peu comme l’est le carrefour « du 30 juillet » pour l’Ancien Monde. Jusqu’il y a quelques années se trouvaient ici une épicerie, une boucherie et une librairie (qui elle existe toujours).

Le quartier présente un grand nombre de maisons ouvrières telles que les concevaient les entrepreneurs au tournant des XIX è et XX è siècles : façade de brique (avec soubassement et linteaux de pierre) percée d’une porte et d’une fenêtre étroite et allongée au rez-de-chaussée et de deux fenêtres à l’étage. La porte donnant accès à un couloir qui dessert un salon (en façade), une salle à manger (vers l’arrière) et une cage d’escalier conduisant (à l’étage) à deux ou trois chambres ; escalier sous lequel s’ouvre l‘entrée de la cave. Au-delà d’une cuisine et d’une petite cour, un long jardin potager accompagne généralement cette maison typique de la famille ouvrière de la fin du XIX ème siècle.

Nouveau Monde

Rue Tour Bras-de-fer - Ancien couvent des Carmélites

Ce couvent était occupé par une communauté de Sœurs Carmélites déchaussées, arrivées en octobre 1901 à Soignies. Après s’être d’abord établies au couvent des Sœurs Franciscaines puis un peu plus loin dans la rue de la Station, elles s’installèrent dans ce couvent le 30 novembre 1905.
Les Sœurs ont quitté les lieux il y a quelques années. Le carmel est depuis transformé en habitat groupé avec 8 appartements. Des activités culturelles ont régulièrement lieu dans la chapelle.

Chemin tour bras de fer - ancien carmel

Société d’habitations de la région de Soignies

Un quartier résidentiel de logements sociaux a été édifié en plusieurs phases dans le périmètre compris entre les rues de Cognebeau, de Neufvilles et du Tour bras de fer. Elles ont été construites par la Société d’habitations de la région de Soignies, qui existe depuis 1922.
Leur apparence est assez uniforme avec leur alternance de briques et de briques peintes en blanc. Certaines sont plus récentes (début des années 80, 1997 et 1999) et une nouvelle rue bordée de maisons vient de se créer cette année (2007).

Logements sociaux

Rue du petit Bruxelles - Ecole du petit granit

Dans ce même quartier a été bâtie en 1964 cette école-jardin, dont les pavillons entourés de verdure accueillent 3 classes d’école maternelle de l’enseignement communal.

Ecole du Petit Granit

Boulevard Roosevelt

Ce large boulevard contourne le centre ville depuis 1936. Il a été complété en 1963 par le boulevard Kennedy (vers Bruxelles). Cet axe routier marque une séparation entre le centre historique de Soignies et le quartier du Nouveau Monde. Il reçoit un important trafic de transit de la N55 Enghien-Binche, de la N57 Ghislenghien-Soignies et de la N6 Bruxelles-Mons.

Boulevards

03/05/2007

Ronquières - Marché artisanal

Chaque premier mai, le village de Ronquières (Braine-le-Comte), connu pour son plan incliné, accueille un marché de produits artisanaux dans ses rues. Cette édition 2007 semblait très réussie, avec une ambiance joyeuse et un soleil estival.
D’habitude, se tient aussi à cette date une grande brocante au plan incliné, mais elle n’a pas eu lieu cette année.

Ronquières_1mai

Bois de Silly , bois de Ligne , bois d'Enghien

On arrive à ces bois depuis Soignies en prenant la chaussée de Lessines (N57) sur 11 km. C’est un massif forestier de 542 hectares abritant notamment des pics noirs et des tritons. Il figure dans la liste des sites candidats pour le réseau Natura 2000. Cliquez sur ce LIEN pour voir une description biologique de ce site naturel.
C’est un lieu de promenade agréable et accueillant. Voici une vue prise depuis le parking situé au milieu du bois (chemin des ronds).

BoisSilly_parking

Bois de Silly - Large chemin

Le chemin le plus facilement praticable est celui allant du parking dont je vous ai parlé ci-dessus à celui qui se trouve à la rue Brunfaut.

BoisSilly_chemin

00:48 Publié dans Promenades | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : silly, bois |  Facebook

Bois de Silly - Jacinthes des bois

A certains endroits, le sous-bois est tapissé de jacinthes des bois, qui fleurissent en avril et en mai.

BoisSilly_jacinthes

00:32 Publié dans Promenades | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : silly, bois |  Facebook