05/09/2006

Vieux cimetière - La chapelle

Cette chapelle dont les parties romanes semblent dater du XIIè ou du XIIIè S., a parfois été datée du IXè siècle, époque des invasions normandes. La construction a été modifiée au fil du temps. Par exemple l’ajout d’une porte latérale qui est l’entrée actuellement utilisée. Des modifications ont aussi été faites au XVIIè S. en style gothique hennuyer. Les murs et l’intérieur sont mis en valeur par des pierres tombales très anciennes (certaines datent du XIVè S.). La chapelle avait en effet une vocation funéraire.
Depuis 1895, elle abrite le musée d’art, d’archéologie et d’histoire de la ville.

Commentaires

rené Magritte A René magritte

Je ne te connais pas rené si ce n’est que par tes œuvres étranges, énigmatiques et aériennes
Tu fais partie de ces gens à l’esprit complexe qui voient ce que d’autres ne verront jamais.
Ceux-là qui traduisent des choses, simplement des choses.
Combien de ces fumistes : marchands de certitudes ont commenté tes oeuvres, des gens compliqués faisant partie de cercles ou transcende un ésotérisme béât. Dissertant sans fin, décrivant en distillant des relents soporifiques tes peintures qu’ils croient comprendre, allant parfois même jusqu'à t’imiter pour vendre leurs peinturlures
Quel manque de pudeur, quel manque d’humilité.
Ils aiment à rappeler sans cesse que tu est né à Lessines, la belle affaire si tu y est né c’est par hasard .j’aime ce genre de hasard qui subjugue les sots .et rassure les frustrés
Mais combien suis-je fier que ton inspiration tu l’aie trouvé à Soignies, dans ce vieux cimetière ceins de murailles millénaires là ou des âmes errantes t’on murmuré quelques secrets.
La ! Toi seul ! A vu en lieu et place de ce vieux gisant de pierre un jockey et son cheval prenant son envol ver un ciel accueillant dérisoire illusion ou géniale folie de l’esprit qui s’émancipe et qui ôse.
Même le christ lui même n’aurait pas renié ce genre de résurrection.
La c’est du génie lorsque tu insuffles du surréalisme dans la liturgie.

Moi sonégiens en exil je suis fier que ta gloire soi née dans un lieu symbolique de ma ville et que par respect pour ton humilité je m’y promène parfois en silence

Patrice joinneau un sonégien en exil

Écrit par : joinneau patrice | 09/03/2007

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.