25/04/2006

Tour Saint Vincent et procession historique 3

Le prochain Tour Saint-Vincent avec la procession historique aura lieu le lundi de Pentecôte (comme chaque année): le 12 mai 2008.

Tour Saint Vincent et procession historique 2

Mais qui est Saint Vincent ? Son vrai nom était Madelgaire et il a vécu au VIIème siècle. Il était l’époux de Waudru de Mons. Après avoir servi le roi Dagobert, il fonda le monastère d’Hautmont, près de Maubeuge ou il entra en religion sous le nom de Vincent. Il décide ensuite de fonder une abbaye à Soignies et s’y fixa définitivement. Il y mourrut le 14 juillet 677. On peut le considérer comme le fondateur de la ville puisque celle-ci s’est développée autour de l’abbaye. Celle-ci a disparu mais a laissé place à la collégiale Saint-Vincent quelques siècles plus tard.

Tour Saint Vincent et procession historique

Chaque année, le lundi de Pentecôte à 6h, plus d’un millier de pèlerins entament un tour de près de 12 km avec les reliques de St-Vincent, Ste-Waudru, St-Landry et Ste Madelberte autour de la cité. Ce pèlerinage existe depuis 1262. La procession historique qui le termine par un défilé coloré se perpétue depuis plus de 80 ans.

16/04/2006

Rue Ferrer - Vue sur l’église

Une photo prise dans cette rue avec la collégiale en toile de fond est un grand "classique" des prospectus touristiques ! L’étroitesse de la rue (comme beaucoup d’autres à Soignies, qui sont aussi pour certaines, tortueuses) rappelle l’origine médiévale de la ville.

Rue Ferrer - Académie de musique

Cette grande maison de style tournaisien a du cachet avec ses menuiseries peintes en bleu. Elle abrite l'académie de musique de Soignies.

Rue Ferrer - Maison avec cour d’entrée

Cette maison, restaurée avec le soutien du Lions club, se trouve au coin formé par la rue Ferrer et la ruelle du vicaire. La partie qu'on voit sur la photo a été reconstruite vers 1780 en style tournaisien. La porte date sans doute du XVIIème siècle.

Rue Ferrer - La chantrerie

Cette bâtisse, sise au fond d’une cour fermée par une grille, est une très ancienne école de chant, toujours en activité (académie de musique). On peut lire son histoire sur une plaque à l’entrée: "En 1441, Jehan le Carlier, chanoine écolâtre donna cette maison au Chapitre pour le maître de chant et ses élèves". L'écolâtre, ou Cantor, dirigeait une école de chant religieux patrônée par le chapitre. La chantrerie de Soignies, qui atteignit une renommée européenne dans la formation de jeunes chanteurs pour les offices, fonctionna de 1445 à 1794.
Le bâtiment actuel, précédé d'une cour avec dépendances (écurie,etc...), a été construit au XVIIIè S. à l'emplacement de l'ancienne "chantrerie".

Rue Ferrer - Cour de la chantrerie

Ambiance poétique dans la cour de la chantrerie. Notez les écussons de la ville de Soignies sur les vitres.

Le château-fort d’Ecaussines - La tour d’entrée

Ce magnifique château date du XIIème Siècle et se trouve à Ecaussines-Lalaing. Au début, c’était une forteresse médiévale dressée sur un bloc rocheux. Cette situation lui donne un petit coté « ardennais ». Il a été transformé en résidence d’habitation au XVème s.

Château fort d'Ecaussines - Vue depuis le pont

Le château a fière allure sur son rocher. Il se visite et une douzaine de salles sont accessibles. Certaines sont dans le style XVè S. comme la salle d'armes, la chapelle gothique et le cachot. D'autres sont décorées dans des styles plus récents (XVIIIè). Des pièces de collection sont exposées: poteries et céramiques, armes anciennes, tableaux, objets folkloriques et régionaux. On peut aussi visiter le jardin du château et emprunter le pont piétonnier pour admirer la vue de la photo.
A voir dans les environs : le château de la Follie (avec sa belle cours d'honneur où se tiennent des concerts de musique classique chaque année, sa chapelle du XVIème S.), la Grand-Place et son kiosque, les rues pittoresques bordées par un ruisseau.